Ecrivain en herbe

Jessica et Laurent - La rupture

Cela faisait des semaines, des mois même maintenant, qu’elle n’avait plus de contact avec Laurent. Elle avait supprimé son numéro de téléphone, effacé les “nombreux” SMS qu’ils avaient échangés et fait le vide sur son compte Facebook.

La vie avait repris ses droits. Elle était même surprise de réaliser à quel point, dans notre mode de vie actuel, il est facile de faire « disparaître » une personne de son environnement.
Il est vrai qu’elle avait appliqué les précautions d’usage : ne pas se rendre dans les endroits où il aimait aller, et elle se disait que Laurent faisait certainement de même.
Cette fois, elle n’avait pas pleuré lorsqu’ils s’étaient séparés, c’est d’ailleurs une chose qui l’avait frappée. D’habitude, elle partait en sanglots, puis finissait toujours par lui renvoyer un SMS. Ensuite, c’était les retrouvailles et les étreintes suivantes étaient encore plus fougueuses qu’avant. Là, c’était différent, c’était vraiment « LA FIN ».

Comme chaque matin, c’était son téléphone qui faisait office de réveil. Et depuis quelques semaines elle ne pensait plus à Laurent dès son lever. Oui, il avait bien fait partie de sa vie durant des années, mais déjà elle était passée à autre chose.

Pourtant, ce matin, elle éprouvait une sensation étrange de noeud à l’estomac... cette émotion que l’on ressent parfois avant d’apprendre une nouvelle importante ; elle n’avait pas ressenti cela depuis très longtemps.

Machinalement, elle déverrouilla son téléphone afin de faire un tri rapide dans les messages de la nuit.
Au moment d’effacer ses notifications, elle découvrit un intitulé familier :

Laurent 1:15
Notre rupture

..son coeur venait de s’arrêter... Elle se redressa dans son lit, tout en réactivant la lumière de son téléphone.
« Pourquoi maintenant  » se demanda-elle ?
Même si aujourd’hui, elle n’y pensait plus, elle avait pourtant vainement attendu un signe de Laurent durant les quelques jours suivant leur « mise au point ». Un SMS ou un e-mail. Mais rien n’était arrivé jusqu’à sa messagerie. Alors pourquoi, aujourd’hui, avait-il envoyé un message ?
De plus, comme chaque matin, elle n’était pas en avance ; elle avait reculé le moment de son réveil de plusieurs minutes.
Ce matin elle n’avait décidément pas le temps.

… Mais c’était quand même bien tentant de lire le message envoyé par Laurent.
En moins de trois secondes, une bouffée d’adrénaline parcourut son corps et lui apporta une énergie insoupçonnée - de quoi bien la réveiller. Elle appuya sur ce prénom qu’elle n’avait plus vu affiché sur son téléphone depuis des mois : Laurent.
En trois secondes, il se passa des choses dans sa tête !
« Il veut m’envoyer, encore, des reproches ? »
« Il souhaite peut-être me dire que je lui manque trop ? »
« Il veut me revoir ? »
Toutes ces questions lui étaient déjà passées par la tête quand elle attendait un geste de sa part.
Elle savait que de toute manière sa décision était prise ; elle lui avait même prononcé la phrase : « Nous n’avons pas d’avenir ensemble. »

Le message s’affiche :
« Jessica,
Il nous a manqué des mots sur nos actes.
En tout cas, pour moi, ce fut le cas.

Lorsque tu as prononcé cette phrase : « Je ne vois pas d’avenir à notre relation. »,
cela a déclenché chez moi une telle tristesse que je n’ai pas pu mettre des mots sur mes émotions.
Comment mettre un terme à ce que nous avions vécu ?

Bref, l’objet de ce mail n’est pas de revenir en arrière. Son but est « d’expliquer ».

J’ai essayé de faire un travail de réflexion que nous avions déjà fait tous les deux.
J’ai voulu comprendre ce qui faisait que pour toi, « nous deux » était impossible.

J’ai donc voulu considérer ce que tu m’avais apporté de positif.
Et là, je suis obligé de reconnaître qu’en quelques années, tu as littéralement changé ma vie sous bien des aspects. Et de ça je te remercie.
Grâce à toi, j’ai appris de nouvelles choses et j’ai découvert de nouveaux pays, en éprouvant une soif d’évasion. Sur le plan personnel, familial… tout un tas de lignes ont bougé.
Sur bien des points, tu m’as sorti de ma zone de confort. Pour tout cela merci !

Ensuite, j’ai voulu regarder ce que tu m’avais apporté de négatif.
Je vais éviter les reproches, ce n’est certainement pas le but ici - donc cela va être court.
Tu as attisé ma jalousie et entretenu un manque de confiance en ne me disant pas tout.
Pour toi, j’ai voulu changer sur ce point. Ce fut un cuisant échec et j’en suis désolé.
Pourtant, je suis persuadé que j’ai autant souffert que toi à ce propos.
Je n’ai jamais voulu te blesser... et je ne sais pas comment nous en sommes arrivés là.

En tout cas, j’ai trouvé beaucoup moins de « négatif » que de « positif ».
J’ai donc voulu creuser sur l’affirmation :  « Je ne vois pas d’avenir à notre relation ».
Il m’a semblé que je devais regarder de ton côté. Toutefois, c’est difficile de savoir ce que j’ai pu t’apporter. Ne voulant pas déstabiliser la balance, j’ai préféré survoler le négatif également.

Au final, je n’ai pas trouvé ce qui méritait la sentence fatidique que tu as distillé autour de toi :
« nous avons rompu »

Cela ne change rien au problème, mais, au moins, ce que je conserverai de toi, ce sont des images positives. Et rien que ça c’est magnifique à mes yeux.
Oui, nous avons des défauts et certainement que notre passé ne nous a pas aidés mais, au moins, j’estime que nous avons vécu de belles choses.
Je voulais juste te dire que le temps ne t’a pas sorti de mon coeur, mais que je suis conscient que, pour nous c’est la meilleure solution.

Je ne veux pas être seul à croire à une histoire, aussi belle soit-elle à mes yeux.
Je sais que nous avons vécu des passages très difficiles, fait des erreurs de choix, parfois choisi la facilité… tout cela au détriment de notre couple.
Parfois, j’avais l’impression que nous avancions, que bientôt nous aurions un “chez nous”, pour notre famille. Maintenant, je me dis que nous en étions loin…
Mais, grâce à toi, j’ai évolué, changé… j’aime à croire que tu m’as amélioré.
J’espère que pour toi, c’est pareil.

Sache que je ne cherche pas à entrer à nouveau dans ta vie. Même si cela t’étonne, je tiens à te dire : « Je souhaite ton bonheur, et peut-être que tu pourras le trouver sans moi… Alors, pour ces raisons, je ne reviendrai pas dans ta vie.”
(Toutefois, afin de ménager ma santé psychique, j’espère ne jamais vous rencontrer… toi et ton nouvel amoureux !...)

Pour moi tu restes importante ; les mois passent et pourtant, tu occupes toujours mes pensées.
Je suis persuadé que le temps m’aidera à surmonter sur tout cela, même si, évidemment tu ne quitteras jamais un espace de mon coeur.

Si tu as tout lu jusqu’ici, je te demande juste UNE SEULE chose :
Ne réponds pas à ce mail.
Je n’attendrai pas de réponse, car je ne souhaite pas renouer un quelconque dialogue. Cela me ferait trop de mal.

Comme je n’ai reçu aucun message de ta part et que je n’ai aucune nouvelle de toi depuis notre séparation, j’en déduis que tu te remets bien de tout cela.
J’ai donc supposé que cela ne te rendrait pas triste de recevoir ce mail.
A toi de voir si c’est égoïste, ou pas ? Mais je me suis dit que, pour toi aussi, cela pouvait être intéressant de savoir ce que je ressens.

C’est dur de clore cette lettre sans citer le mot « amour », surtout lorsque je t’écris.

Quoi qu’il en soit, je te souhaite du bonheur et rien que du bonheur.

Laurent »

Des larmes se sont mises à couler sur les joues de Jessica (cela faisait longtemps que ce n’était pas arrivé…).
Cette fois elle prenait conscience de ce qu’elle avait laissé derrière elle, de cette « FIN » qu’elle avait réclamée.
Le message était daté de ce matin là, à une heure et quart ; cela avait du être difficile à Laurent de l’écrire.
Ce fut difficile pour elle de le lire.


@Speciosa00mea : Merci pour ce commentaire, ça me touche énormément. Suite à ce que m'a dit Nina1205 j'ai écris le "préquel" le début de cette histoire d'amour : http://www.ecrivainenherbe.fr/texts/view/220
C'est, comment dire cela ? C'est juste ce que je ne m'attendais pas à lire. Et je ne suis pas déçu. C'est en toute franchise, un des textes que je préfère sur ce site. Bravo !
@Coccinelle : Merci pour ton commentaire. ça fait plaisir de voir un message aussi encourageant ! Je suis désolé pour cette personne proche...
Bonjour Michel , J'aime ta plume , et je suis assez surpris de voir que cette histoire est celle que vie actuellement une personne proche, à quelque différences prêt ,Je ne sais pas depuis quand tu écris et je tiens à te dire un grand Bravo et à t'encourager de plus bel.
@Nina1205 : Non c'est à la base une nouvelle solitaire. Mais effectivement je pourrais creuser leur histoire. En tout cas merci pour le commentaire.
Une question me tracasse : existe-t-il un avant et un après à ce texte? Sinon j'aime beaucoup, cela se lit sans aucune difficulté, et le personnage de Laurent me plaît beaucoup.