Ecrivain en herbe

le poète la schizophrène6

Marie n'avait plus une larme à verser. Après le lourd traitement de chimio qu'elle a subi, sa longue descente aux enfers a fini par détruire sa charge émotionnelle la plus intime, l'amour  vis-à-vis de sa fille. Coquille vide, elle recherchait comme Baudelaire des paradis artificiels. Elle recherchait à combler la médiocrité de sa vie par l'absorption de produits illicites susceptibles de poussées d'adrénaline, de vertiges, de bien-être sans fin... Elle alternait avec Mohamed entre  un fixe et la méthadone. Ils aimaient ritualiser leurs actions en allumant des bougies devant les photos de Janis Joplin, Jimmy Hendrix et Jim Morrison en écoutant en boucle leurs chansons.